Télécharger au format iCal
COMME UNE ILE : LAMPEDUSA - Castelnau Le Lez 
Le  Samedi, 16. Mars 2019 à 20:00
Kiasma - Castelnau le Lez

Création : Comme une île : Lampedusa

Oratorio : Lecture croisée de la Bible, du Coran, de la Torah

Pieds 6 texture 1 A BD

Samedi 16 Mars à 20h : Kiasma, Castelnau le Lez

Quoi de plus actuel, de plus douloureux, que le voyage de milliers de personnes marchant  vers un monde meilleur, dont l’espérance reste chevillée au corps ?

A partir de la lecture croisée de la Torah, de la Bible et du Coran,  Colas Valat nous propose une œuvre d’une grande et forte beauté.  Sous la direction de Sylvie Golgevit et de Fethi Tabet, l’ensemble choral universitaire de Montpellier et El Meya venu de Tlemcen donnent à entendre l’universel dans des interprétations de Jenkins, Bernstein… et l’émotion des chants sacrés de tradition arabo-andalouse.

Construit comme un oratorio, mixant le récitatif, la musique, et les images,  « Comme une île : Lampedusa » nous entraine dans cette marche vers l’espoir. Depuis la nuit des temps, l’île est un espace géographique singulier. Difficile d’accès, l’atteindre demande ténacité et foi. Dans la longueur  du voyage et l’immensité des incertitudes, elle est la balise dans la nuit de l’âme, elle est espérance.

La volonté du festival   est de s’ancrer dans l’actualité, au travers des épreuves que traversent les peuples pour plus de justice dans un mieux vivre ensemble.

Distribution :

Colas Valat : Texte et mise en scène ; Sylvie Golgevit, Fethi Tabet : Direction musicale

Ecume : Ensemble choral universitaire de Montpellier ; El Meya de Tlemcen

Yann Golgevit : Contre-ténor,   Nicolas Volland : Baryton

Christelle Chambourdon : Piano ; Christelle Delhaye : Violoncelle

Frédéric Tari : Violon ; Claude Maurice, Sébastien Portier : Récitants

Loth Valat : Création images, mapping ;  Benjamin Danon : Images

Cyril Klein : Régie générale et création lumière

Eric Vandehel : Régie son et création ; André Vinel et Lazara Costa : Construction

 

Colas Valat : Auteur, metteur en scène, il dirige pendant 15 ans la compagnie La fougasse tragique théâtre, et porte en scène plus de 20 créations. Il écrit et présente plus de 40 récits du quotidien, Le temps d’une histoire. Il assure plusieurs mises en scènes pour des formations vocales et plus particulièrement de l’Ensemble vocal de Montpellier. Acteur culturel, il s’emploie à la concordance entre création et diffusion pour un public populaire. Il a été directeur du théâtre Lakanal à Montpellier, du théâtre d’O pour le Conseil départemental de l’Hérault. Il a inventé le festival Saperlipopette à Montpellier.

 Sylvie Golgevit : Professeur d’éducation musicale et de chant choral, elle se spécialise dans la direction chorale, après une formation spécifique, avec notamment César Geoffray, Stéphane Caillat, Philippe Caillard……. Elle enseigne de nombreuses années à l’IUFM de Montpellier et au Département Musique de l’Université Paul Valéry, intervient en tant que formatrice auprès de différentes associations musicales  sur le plan national, et sur le plan régional.

 Fethi Tabet : Né à Sidi-Bel-Abbès en Algérie à Tlemcen, berceau de la musique arabo-andalouse. C’est en voyant l’un de ces orchestres à la télévision que Fethi, âgé de six ans, a la révélation : il sera musicien. Il étudiera chaque jour le chant, la poésie, le violon, l’alto, le luth et les percussions. L’enseignement oral traditionnel qu’il reçoit, basé sur la rigueur, le travail, l’humilité, le respect, détermineront la suite de son existence.  Il s’installera en 1983 à Montpellier. Interprète recherché de musique médiévale, il devient très vite une référence de la scène française puis internationale.

Ecume : Depuis sa création en 1996 à l’Université Paul Valéry, Ecume, Ensemble choral inter-universitaire, défend une identité chorale. L’objectif d’Ecume est de promouvoir l’art choral au sein des universités en tant qu’outil de formation par des réalisations artistiques de qualité à l’intérieur comme à l’extérieur des campus. Il comprend à ce jour, différentes formations chorales unies entre elles par des passerelles musicales.

El Meya : L’ensemble El Meya  pratique la musique des soufis, imprégnée d’une  triple influence byzantine, perse et arabe. Le son de cette musique raffinée et subtile orientera l’esprit vers la source inaccessible des chants d’invocation divine. De transmission orale ces chants sacrés sont considérés comme un « noble savoir ».

Billetterie : 

en ligne via le formulaire ci-dessous

Propulsé par HelloAsso
Contact 04 67 64 14 10 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.